Commune de Brenles

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Présentation

Certes, avec le nom qu'il porte, Brenles ne peut se targuer être la Commune la plus stable du Pays de Vaud. Pourtant, ce constant mouvement oscillatoire n'est pas fait pour lui déplaire puisque l'aimable citoyen brenlois s'échine ainsi à rester inébranlablement droit, les pieds sur terre. Le brenlois est surnommé le chat. Ne dit-on pas, d'ailleurs, que ce charmant animal retombe toujours sur ses pattes ?

Cette démonstration faite du parfait équilibre du brenlois lequel, d'ailleurs, pourrait vous inviter à danser un "brenles" endiablé sans perdre un instant sa belle lucidité devant les questions qui l'assaillent, reste à prouver maintenant que, malgré son nom un brin chancelant, notre Commune ne se lézarde point, qu'il lui arrive même, pour des projets essentiels et motivants, de se mettre en "brenles", au risque peut-être de faire "miauler" la chose étatique.

Si pour certains projets, l'Etat joue son rôle... de chien policier ou de "père-équation", il nous laisse, pour le reste, vivre comme on l'entend et l'on s'en pourlèche les babines. Le chat est indépendant. Il en profite. Tôt, dans son histoire (première mention de Brenles remontant en l'an 1247), notre village a aspiré à la liberté et, après avoir été sous le joug des évêques de Lausanne, puis de la famille fribourgeoise de Prez, enfin des Seigneurs Frossard et Clavel - cette dernière famille inspirant la clé des armoiries communales et premiers noms originaires du village, avec maintenant les familles Gavin, Corthésy, Monod, Blanc et Jaquiéry - le voilà délié de toute tutelle lorsque sonne la Révolution. En apparence pourtant seulement, car, en 1722, au domaine de la Montagne de Brenles, sis à plus de 820 m d'altitude, encastré géographiquement dans le Canton de Fribourg (territoire ayant généré de gros conflits d'intérêts entre Fribourg et Berne à l'époque), un maître fontainier est chargé d'y entreprendre un captage et dérivation d'eau pour l’irrigation. Il s'appelle Hantz Senn. Si son ouvrage, considérable pour l'époque, puisque long de 500 mètres - dont la plus grande partie en tunnel dans le rocher - est aujourd'hui presque entièrement détruit, il n'en va pas de même de sa descendance car passablement d'habitants de notre village ou de la région porte son patronyme aujourd'hui...

Notre territoire, entouré des Communes de Chavannes-sur-Moudon, Chesalles-sur-Moudon, Sarzens, Lovatens et Siviriez, en pays fribourgeois, totalise 375 hectares; la surface agricole est exploitée par une dizaine de familles. L'élevage et la production laitière sont importants vu la configuration du terrain. Le blé, les céréales fourragères et la pomme de terre sont encore les principales cultures possibles, l'altitude (plus de 730m de moyenne) permettant difficilement de diversifier. Le territoire comprend 160 ha de forêts, dont 42 propriété de la Commune. Le lait – quand même pas entièrement consommé par nos chats - est transformé en remarquable gruyère dans la laiterie-fromagerie accueillant près de 2 millions de kilos par an des producteurs de Brenles, Chesalles et Sarzens, regroupés au sein de la société intervillageoise des Hauts-Tierdoz (lieu-dit aux confins de nos trois Communes).

La majorité de notre population travaille sur Moudon, Lausanne, mais aussi dans le Canton de Fribourg. Notre position géographique nous met en effet à équidistance de la plupart des centres économiques de la Suisse romande ce qui constitue un attrait non négligeable au développement futur de notre région. Notre règlement sur les constructions, adopté en 1988 - lequel devra probablement être revu, puisque tout évolue très rapidement en la matière - a comme but essentiel de maintenir le caractère agricole du village, mais tend aussi à sauvegarder le site qui, par ses toits uniformes, souvent orientés dans le même sens, offre un fort joli coup d'œil au badaud. La réalisation d'un réseau de chemins avec l'aide des améliorations foncières, la nouvelle mensuration cadastrale, les travaux d'épuration en collaboration avec les villages voisins de Chesalles, Sarzens, Curtilles et Lovatens permettent de dire que nous avons déjà effectué les grands travaux de... l'ère moderne et du 20ème siècle. Reste, moustache au vent et pattes de velours, à se lancer dans ce 21ème siècle tout de technologies, de technicités et d’aventures passionnantes. Et puisque nous retombons toujours sur nos pattes, intrépides…allons-y ! Internet et son ADSL, distribution de téléphonie et d’images, commodités de chauffage, d’éclairage, de locomotions, d’approvisionment en eau. De grands chantiers en perspective et en préparation… tous à mener de concert (de miaulements), car sont joliment imbriqués les uns, les autres…Assez, en fait, pour défriser ou hérisser un tant soit peu un poil que nous nous efforçons d’entretenir à longueur de journée… Quelques coups de griffes… et nous y arriverons !

En mars 2004, nos Communes de Brenles, Chesalles et Sarzens inauguraient – sur le territoire de Chesalles - un complexe intercommunal de gymnastique et d’accueil pour rencontres et spectacles, complexe qui fait un peu notre fierté, mais surtout démontre de son utilité extrême pour les écoles, les sociétés de nos villages et nos populations. Pour nos enfants et le bien-être –récréatif - de notre population, nous avons depuis quelques années déjà une jolie aire de jeux à l’entrée du village, place qui, d’année en année, est améliorée tant du point de vue fonctionnel qu’esthétique.

Nos chatons, eux, se portent comme un charme. Ils sont 25 à ce jour à avoir moins de 16 ans et constituent les forces vives de demain. Ils apprennent le b-a-ba de la vie au sein d'une structure (ancien groupement scolaire fondé il y a plus de 40 ans) que nous formons avec nos voisins de Chesalles, Sarzens et Chavannes. Nous nous plaisons à défendre nos 3 classes d’école, mais de nouvelles idéologies venues d’on ne sait où… poussent nos élèves à fréquenter directement les grands Etablissements… Paraît que les chatières sont adaptées et que Moudon - où ils seront dirigés – joue ici son rôle de grand matou, pardon de grand manitou en matière de régionalisation scolaire. Dossier à suivre bien sûr.

La vie commerciale et économique se mesure principalement autour des activités des exploitations agricoles du village et de la laiterie-fromagerie.

Depuis 1994, Brenles abrite le siège de la Fondation Romande pour chiens-guides d'aveugles où, chaque année, une dizaine de chiots sont élevés, éduqués et instruits à l'accompagnement des non-voyants. Cette Ecole mérite le soutien de chacun et, par ses actions bienfaisantes, diffuse une excellente image de notre Commune. Vous avez possibilité de découvrir les locaux fonctionnels de cette magnifique propriété et le travail de toute une équipe lors de journées portes ouvertes organisées à longueur d'année par la Fondation (1er samedi de chaque mois – voir lien avec site Internet).

Nous n'avons, hélas, plus d' "esta...minet" depuis plus de 10 ans. Pour combler un peu ce vide, différentes actions à buts de rencontres et animations sont mises régulièrement sur pied de façon à encourager l'harmonie et l'entente entre chats. En ce sens, depuis 1986, un petit journal - la Clef - paraît 2 fois l'an pour donner aussi quelques renseignements utiles et informations sur la vie "politique" et sociétaire du village et offrir, à tout un chacun, des possibilités d'échanges et de communication.

Pour se distraire, notre chat frétillera de la queue au contact de nos diverses sociétés locales. Par exemple avec les activités du choeur mixte des villages de Brenles-Chesalles-Sarzens (chorale qui a fêté son 50ème anniversaire en 2007 – voir lien avec site Internet) villages avec lesquels, décidément, nous ne sommes pas comme chiens et chats, les manifestations de tirs mises sur pied par la société de tir militaire de Brenles/Chavannes, dans un stand parfaitement aux normes étatiques et aux cibles entièrement électroniques, ou encore, participera à quantités d'activités parfois improvisées, mais fort sympathiques ( groupe de coureurs à pied, le VTT du dimanche matin, chaîne de lecture ou bibliothèque intervillageoise (140 ans en 2007).

Sans oublier bien sûr la fameuse fête de l'Abbaye des Nations, forte de près de 300 membres, qui, tous les 3 ans, appelle les nombreux amis du village en un long miaulement de plaisir (prochaine fête dernier week-end de juillet 2012).

La beauté tranquille de notre nature permet à de nombreux promeneurs de... caresser l'espoir de s'offrir un panorama exceptionnel sur les Alpes fribourgeoises ou la chaîne du Jura, depuis les fermes ou lieux-dits de Valeyre, de la Montagne, de Praz-Lay, (frontière intercantonale) ou sur les profondeurs de la vallée de la Broye depuis les hauts de Rosaire. Faites un saut dans notre village, vous y découvrirez quantité de charmes insoupçonnés.

Une charmante chanson de l'abbé Bovet, dédiée aux habitants de Brenles, nous rappelle, en fait , notre destinée :

"Nous n'avons que deux devises
Dieu, Patrie et Liberté
Puis miauler à notre guise
Jusque dans l'éternité" "Nous avons nos armoiries
De sinople à clé d'argent
Rappelant la seigneurie
Des Clavel dans l'ancien temps" Refrain :
Un village peut n’être pas si grand
Et vivre à l’écart des puissants du jour
S’il est aimé de tous ses enfants
Il est pour eux le plus beau séjour "Nous aimons notre humble terre
Où la Liberté fait loi
Notre Suisse nous est chère
Et nous sommes bons vaudois!" "Si la paix d'Europe branle
Par l'orgueil des potentats
Que Dieu garde notre Brenles
A l'abri des grands fracas" "Au milieu de sa verdure
Brenles dort paisiblement
Il n'a pas du tout l'allure
D'envahir le continent "

Brenles – 27.05.2007 - jms

Commune de Brenles

District Broye-Vully VD
Surface (ha) 381
Altitude 762
Coordonnées 554070, 168475
Habitants 159
Nom habitants Les Brenlois
Sobriquet Les Chats
Conseil général 50
Séances de municipalité lundi soir à 20h (tous les quinze jours)
Taux imposition 78

Administration

Greffe, Secrétariat communal
Contrôle des habitants
BLANC Monique
Chemin de La Rosaire 2
1683 Brenles
administration@brenles.ch
Tel: 021 905 46 85

Bourse, Service des finances
THIERRIN Serge
Route du Centre 11
1529 Cheiry
bourse@brenles.ch
Tel: 026 666 13 71

Agence d'assurances sociales
AAS
Hôtel de Ville
Case postale 38
1522 Lucens

Tel: 021 906 67 50

Poste de Police
Gendarmerie de Moudon
Av. de Lucens 2
1510 Moudon

Tel: 021 557 97 21